Neurosciences

Anosmie : quand la maladie affecte nos sens et nous laisse un monde sans odeurs

By 6 mai 2020 juin 3rd, 2020 No Comments

Imaginez un monde sans odeurs, sans arômes, sans parfums… C’est en réalité le quotidien des personnes atteintes d’anosmie, trouble qui engendre une forte diminution voire une perte totale de l’odorat.

 

Cinq façons de percevoir le monde

L’être humain est doté de cinq sens, tous aussi important les uns que les autres. Cependant, chacun de ces sens peut subir des troubles : on parle par exemple de surdité pour l’ouïe et de cécité pour la vue. Ces termes sont davantage connus que celui de l’anosmie, encore largement méconnu du grand public. Pourtant, c’est précisément lorsqu’il vient à manquer, que l’on prend conscience de l’importance que joue l’odorat dans notre quotidien. 

L’odorat : un sens qui impact le quotidien

Vivre sans odeur comporte bien plus de complications que l’on peut imaginer à première vue. Ne pas savoir si un vêtement est propre ou sale, ne pas reconnaître l’odeur qui embaume la cuisine lorsqu’un bon petit plat mijote… Ces complications quotidiennes peuvent devenir réellement handicapantes lorsqu’elles s’installent avec le temps. Imaginez maintenant vous vous demandez chaque jour si vous sentez mauvais ou s’il est temps de changer votre bébé. Bien que l’anosmie puisse être transitoire, elle peut aussi s’installer toute une vie.

Pourtant, cet handicap est encore méconnu et il demeure complexe. Pour le comprendre davantage, rappelons le mécanisme de l’odorat.

Les parfums pénètrent dans les narines et vont atteindre un tissu appelé membrane olfactive. La substance odorante va être détectée par des récepteurs qui, une fois activités, seront chargés de transmettre un message nerveux au cerveau. Ce dernier pourra analyser l’environnement et, en faisant appel à la mémoire notamment, nous fera reconnaître une odeur.

 

Odorat et émotion

Certaines odeurs vont vous rappeler des lieux, des personnes, d’autres vont vous ouvrir l’appétit et certaines vous prévenir d’un danger (l’odeur de brulé par exemple.) Peu importe le parfum, sa perception est intimement liée aux émotions. Pour cause, l’odorat est un sens qui active instantanément notre système limbique, zone du cerveau responsable des émotions et de la mémoire.  L’explication est donc… neuroscientifique !

Perdre l’odorat, perdre le goût ?

L’anosmie est la perte du sens de l’odorat. L’agueusie est la perte du sens du goût. Bien qu’ils soient souvent associés, ces deux handicaps sont différents. Cependant, l’anosmie, par le phénomène de la rétro olfaction, entraîne une perte de la perception des saveurs, qui constituent elles-mêmes la quasi-totalité de ce qu’on appelle le goût. 

 

Finalement, quelles sont les conséquences de l’anosmie ?

Comme l’odorat est lié aux émotions et aux souvenirs, sa perte impacte notamment le plaisir. On ne partage plus le plaisir de se retrouver autour d’un repas ou de déguster un verre de vin entre amis. On ne sent plus l’odeur des fleurs que l’on nous offre, le parfum de son conjoint ou encore l’odeur de son propre enfant. D’un point de vue identitaire, ne pas percevoir sa propre odeur peut également induire une grosse perte de confiance.

Le saviez-vous ?

Parmis les troubles de l’odorat, on retrouve également les dysosmies qui regroupent toutes les perturbations de l’odorat. Parmi elles, il existe plusieurs cas de figure : la parosmie, qui s’illustre par une confusion des odeurs, l’hyperosmie, qui est une augmentation de la sensibilité aux odeurs, la cacosmie, la phantosmie… et plus encore !

Parce-que l’anosmie entraîne une perte de la perception des saveurs, elle peut aussi impacter la santé et causer des troubles alimentaires. Bien que certains ne prennent plus de plaisir à manger, il n’est pas rare que, dans l’espoir de percevoir des goûts, d’autres se réfugient vers des aliments très sucrés ou très salés.
Enfin, au-delà des plaisirs que peut nous procurer l’odorat, il nous prévient aussi des dangers. Anosmiques, on ne sent plus les émanations de gaz et de fumée par exemple.

Face à la privation d’un sens, on se retrouve rapidement dans une bulle, à faire face à un sentiment de dépression. Car finalement, l’anosmie peut avoir des répercussions sur le mode de vie et sur les relations humaines qui sont, plus que nous le pensons, guidées par l’odorat.